Trésor de Médecine Forum des Étudiants en médecine, chirurgie dentaire et pharmacie

La Bibliothèque Thérapeutique - Conduites à Tenir

[Cardiologie] 07 - Fibrillation Auriculaire

par Admin » Ven 31 Déc 2010 09:21

La maladie

La fibrillation auriculaire (FA) est une tachyarythmie favorisant la stase sanguine cardiaque et donc le risque embolique artériel. La prévention de ce risque domine la prise en charge médicale.

Physiopathologie :

La FA correspond à une dépolarisation anarchique des cellules auriculaires, à l'origine d'une transmission désordonnée d'ondes de dépolarisation au nœud atrioventriculaire (jusqu'à 500 par minute). La conduction ventriculaire est variable, entraînant une dépolarisation ventriculaire (complexes QRS) à une fréquence irrégulière mais moindre que celle des oreillettes (de 40 à plus de 200 par minute).

Epidémiologie :

La FA est le trouble du rythme le plus fréquent : prévalence estimée à 0,4 %. Son incidence augmente avec l'âge : 10 % des plus de 80 ans.

Diagnostic :

  1. La fibrillation auriculaire (FA) est une tachyarythmie auriculaire se traduisant cliniquement par un pouls irrégulier. L'ECG montre un rythme ventriculaire irrégulier, avec des ondes P (précédant les QRS) d'aspect différent, des espaces entre les complexes QRS différents et des complexes QRS identiques entre eux.
  2. On distingue plusieurs types de fibrillation auriculaire : la FA isolée, qui concerne un patient jeune (< 60 ans) en l'absence de pathologie cardiorespiratoire ; la FA paroxystique, de durée limitée à moins de 7 jours (le plus souvent moins de 24 heures) et spontanément résolutive ; la FA persistante, dont les épisodes durent habituellement plus de 7 jours, qui ne s'arrête pas spontanément ; la FA récidivante ou récurrente, définie par la survenue d'au moins 2 épisodes consécutifs ; la FA permanente, qui se prolonge plus de 1 an en l'absence ou après échec de cardioversion.
  3. Dans cette Reco, le terme de FA sera applicable à la FA paroxystique comme à la FA permanente.

Complications :

La FA peut, du fait de l'altération du remplissage ventriculaire due à la perte de la systole auriculaire, mener à une insuffisance cardiaque. L'absence de contraction auriculaire peut par ailleurs favoriser la formation d'un thrombus intra-auriculaire, susceptible d'entraîner une embolie artérielle. La FA est donc un facteur de risque majeur et indépendant d'accident ischémique cérébral. Le risque embolique de la FA chronique est comparable à celui de la FA paroxystique.

[image2(CAT devant une Fibrillation Auriculaire - Tresor de Medecine,CAT devant une Fibrillation Auriculaire - Tresor de Medecine)]http://img704.imageshack.us/img704/7034/src1710a01.png[/image2]

Empty promises always fade away...
Avatar de l’utilisateur
Admin
Administrateur du site
 
Messages: 474
Inscription: Dim 19 Sep 2010 20:45


Retourner vers La Bibliothèque Thérapeutique - Conduites à Tenir

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message


cron
  • Voir les nouveaux messages
  • Voir les messages sans réponses
  • Qui est en ligne
  • Au total il y a 2 utilisateurs en ligne :: 0 enregistré, 0 invisible et 2 invités (d’après le nombre d’utilisateurs actifs ces 5 dernières minutes)
  • Le record du nombre d’utilisateurs en ligne est de 87, le Mer 8 Avr 2015 22:21
  • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités