Trésor de Médecine Forum des Étudiants en médecine, chirurgie dentaire et pharmacie

Le coin des Futurs Médecins - L'internat

[Dermato]Orientation diagnostic devant un purpura

par nina » Jeu 20 Jan 2011 22:52

A.DEFINITION
Le purpura est un signe clinique, il est secondaire à l'extravasation de sang dans le derme et l'hypoderme. Il ne s'efface pas à la vitropression ni à l'étirement de la peau.

B.ASPECTS CLINIQUES

RECONNAÎTRE UN PURPURA
Le diagnostic est porté devant toute tache rouge pourpre ne s’effaçant pas à la vitro-pression.
Quel qu’en soit le type, le purpura prédomine sur les membres inférieurs et les régions déclives et évolue volontiers par poussées.
Le purpura ne doit pas être confondu avec :
– les érythèmes, les angiomes ou les télangiectasies qui s’effacent à la vitropression ;
– la maladie de Kaposi : lésions violacées ou brunâtres en règle nodulaires et volontiers associées, sur les membres inférieurs,à un oedème dur.

C.INTERROGATOIRE
recherche :
-Le mode d'installation (ancienneté et rapidité)
-Les antécédents personnels et familiaux : syndrome hémorragique antérieur (hémorragies muqueuses et/ou viscérales), manifestations familiales
-Un facteur déclenchant: un épisode infectieux récent, une prise médicamenteuse, une maladie infectieuse chronique…

D.EXAMEN CLINIQUE
L'examen clinique doit préciser :
-La topographie du purpura : diffus ou localisé
-Le caractère du purpura :
– pétéchial : éléments punctiformes et lenticulaires (aspect le plus classique) ;
– ecchymotique :larges nappes bleu-violacé
– en vibices : traînées linéaires (plus rarement).

Il doit rechercher des signes associés pouvant orienter le diagnostic :
-une altération de l'état général,
-un foyer infectieux en cours,
-un syndrome méningé,
-un syndrome tumoral : adénopathie, hépatomégalie ou splénomégalie.

Points clés
1. Tout purpura aigu peut être inaugural d’une maladie grave à diagnostiquer en urgence.
2. Un purpura thrombopénique s’accompagne habituellement de signes hémorragiques (gingivorragies, épistaxis, ménométrorragies...).
3. Une infection systémique (méningococcémie, gonococcémie, endocardite bactérienne) peut se révéler par un purpura
vasculaire peu étendu et pas uniquement par un purpura fulminans.
4. Le purpura fulminans impose un traitement antibiotique immédiat puis une prise en charge en extrême urgence dans un service de réanimation.
5. Chez un enfant, avant de penser au purpura rhumatoïde (plus fréquent), il faut écarter le diagnostic de méningococcémie.
Image
Don't spend your precious time asking" Why isn't the world a better place?
It will only be time wasted,
The question to ask is:" How can I make it better ? "
for that there is an answer
Avatar de l’utilisateur
nina
 
Messages: 67
Inscription: Sam 2 Oct 2010 17:38


Retourner vers Le coin des Futurs Médecins - L'internat

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message


cron
  • Voir les nouveaux messages
  • Voir les messages sans réponses
  • Qui est en ligne
  • Au total il y a 1 utilisateur en ligne :: 0 enregistré, 0 invisible et 1 invité (d’après le nombre d’utilisateurs actifs ces 5 dernières minutes)
  • Le record du nombre d’utilisateurs en ligne est de 87, le Mer 8 Avr 2015 22:21
  • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité